Archives des auteurs

Les auteurs des numéros précédents (n° 1 à 3):

Clélia Barbut
ED 267 Arts & Médias / Médiation Culturelle / CERLIS

Clélia Barbut est doctorante  à l’ED 267, « Arts et Médias » et est allocataire monitrice au département de médiation culturelle de l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Sa thèse est intitulée Sociologie du corps à l’œuvre. Pratiques artistiques, 1960-1980, France et USA. Elle a récemment publié plusieurs articles dont : « De l’enjeu sociologique du pixel, à paraître in Réelvirtuel », « Textures du numérique », 2010. « (Dé)constructions et (re)présentations corporées » à paraître dans un ouvrage collectif dirigé par le comité de lecture de Genre en Action (www.genreenaction.net), 2009. « Le corps à l’œuvre : stratégies esthétiques et politiques de la représentation », à paraître in Magma
(www.magma.analisiqualitativa.com), 2009.

Alice Béja

Docteur en littérature américaine, elle s’intéresse aux rapports entre littérature et politique, aux mouvements de gauche américains et au modernisme. Elle a traduit un texte de John Dos Passos sur l’affaire Sacco et Vanzetti (Devant la chaise électrique, Gallimard, 2009) et un roman prolétarien de Grace Lumpkin, Notre règne arrivera (Aux Forges de Vulcain, 2011). Elle travaille actuellement pour la revue Esprit.

Stéphanie Bénard
ED120, EA174, GRHIL

Stéphanie Bénard est agrégée de lettres modernes et doctorante en littérature française et comparée (ED120). Elle est rattachée au Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur l’Histoire du Littéraire (EA174/GRIHL). Ses recherches prolongent son mémoire de master 2 sur l’histoire de l’enseignement littéraire dans la première moitié du XIXe siècle. Elle enseigne le français dans un lycée de l’Oise.

Cécile Chartier
EDEAGE / Monde Anglophone / EA 4398 (PRISMES)

Cécile Chartier rédige actuellement une thèse de doctorat au sein de l’EDEAGE (École Doctorale des Études Anglophones, Germaniques et Européennes de l’Université Sorbonne Nouvelle) sur Fitz-James O’Brien, auteur irlandais-américain des années 1850. Elle travaille tout particulièrement sur l’histoire de la critique, la sociologie de l’œuvre d’art, la théorie de la réception et le rapport entre littérature et identité nationale. Cécile Chartier est agrégée d’anglais et enseigne la littérature et la traduction à l’Université Sorbonne Nouvelle. Elle fait partie des membres fondateurs du Bureau des Doctorants de Paris III.

Elsa Déléage
ED 514 (EDEAGE), ICEE

Après des études pluridisciplinaires à Paris 3, de langues à l’INALCO, en ressources humaines et finances à Science Po, de droit public à Paris II-Assas, elle travaille en tant que chargée de mission SIRH. Doctorante en droit public, Elsa Déléage poursuit actuellement des recherches sur les rapports entre religion et droits de l’homme, à l’université La Sorbonne Nouvelle (Paris 3) sous la direction du professeur M. Alain Laquièze.

Florence Dujarric
EDEAGE / Monde Anglophone/ EA 4398

Florence Dujarric est ATER à l’Université de Rouen. Elle prépare une thèse de doctorat en littérature britannique contemporaine au sein de l’école doctorale d’Etudes Anglophones de l’Université de Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, sur le sujet : « Représentations de la ville dans les romans d’Alasdair Gray et d’Ian Rankin ».

Anaïs Frantz
CREF&G/LL

Anaïs Frantz est docteure en littérature et civilisation françaises et chercheure associée au Centre de recherche en études féminines et de genres, littératures francophones de La Sorbonne Nouvelle-Paris 3 (CREF&G/LL). Elle est chargée de cours au département de Cinéma de Paris 3 et enseigne la littérature française et les études de genre dans les Universités américaines de Paris. Sa thèse sur la pudeur et la littérature va paraître aux éditions Honoré Champion.

Yaël Granier
ED 120, EA 4400, Écritures de la modernité, littérature et sciences humaines

Yaël Granier est doctorant en Littérature française et comparée à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Il est rattaché à l’équipe d’accueil 4400, « Écritures de la modernité, littérature et sciences humaines » (CNRS) et au Centre d’études sur le roman des années cinquante au contemporain. Inscrit en première année de thèse, ses recherche portent sur « Le dernier homme »chez Montherlant, Muray et Houellebecq. Parallèlement, il poursuit un Master 2 en philosophie, spécialité études psychanalytiques, à l’Université de Montpellier.

Marc Kaiser
ED 267 Arts & Médias / EA 1484 CIM

Marc Kaiser est doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication et effectue une thèse sous la direction d’Éric Maigret intitulée « Comparaison internationale des politiques publiques en faveur des musiques populaires. France, Australie et Québec. ». Dans le cadre de ses études, il a passé une année de recherche en Australie (2005 -2006) ainsi qu’au Québec, notamment au Ministère de la Culture et des Communications (2008-2009). Il a récemment écrit « Le concept de « scène »: entre activité artistique locale, réseau stylistique global et vie sociale urbaine », Revue 2.0.1, Revue interdisciplinaire sur les arts, n°2, printemps 2009, « Local/global » et participé à de nombreux colloques et journées d’études en France et au Québec.

Madeleine Laurencin
ED 514 (EDEAGE), EA 4398 (PRISMES)

En troisième année de doctorat d’anglais à l’université Paris 3 – Sorbonne-Nouvelle, Madeleine Laurencin travaille sous la direction du Professeur Marta Dvořák. Sa thèse, qui s’appuie sur des théories postcoloniales et postmodernes, porte sur la notion d’autorité dans l’oeuvre de l’écrivain J.M. Coetzee, sur lequel elle a communiqué lors de colloques. Elle a par ailleurs collaboré à l’élaboration d’un livre portant sur The Rifles de William T. Vollmann à paraître.

Marine Legagneur
ED 267, Information Communication, CEISME

Doctorante en Arts et Médias, Marine Legagneur est spécialiste de la série télévisée, à laquelle elle consacre sa thèse, sous la direction de François Jost. Elle est l’auteur d’un travail sociosémiologique concernant le feuilleton Plus Belle la Vie, travail qui aborde la série sous l’angle des stratégies de diffusion des chaînes publiques, et des enjeux politiques qui structurent le milieu de la production de télévision. Elle s’intéresse avant tout à la spécificité de l’objet télévisuel de fiction dans le champ audiovisuel, aux évolutions de la rhétorique télévisuelle, et à la mise en place d’une méthodologie propre à l’étude de la télévision.

Marine Lopata 
ED 122, EA 2292, Centre de Recherche sur l’Espagne Contemporaine XVIIIe – XIXe – XXe siècles (CREC)

Marine Lopata est doctorante à l’ ED 122 à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et rattachée au CREC. Agrégée d’espagnol en 2008, actuellement chargée de cours à l’Université de Paris-Dauphine , elle effectue un doctorat sous la direction de Marie Franco. Sa thèse porte sur « EL PAPUS (1973-1987) : sexe, satire et politique pendant la Transition démocratique espagnole ». Son, mémoire de Master de Recherche soutenu en septembre 2009 avait pour titre: « Analyse de l’humour dans les deux premières années de publication de la revue espagnole Hermano Lobo (1972-1976) », sous la direction de Serge Salaün.

Lou Merciecca
ED 120, Littérature française et comparée, EA 4400

Lou Merciecca débute une thèse à l’ED 120, « Littérature française et comparée » sous la direction de Mireille Calle-Gruber et co-dirigée par Philippe Daros. Elle s’intéresse à la porosité des genres chez Marguerite Duras. Ses travaux de Master 1 et de Master 2 portaient respectivement sur les formes de la parole chez Marguerite Duras, dans Hiroshima mon amour et Le Ravissement de Lol V. Stein et sur l’économie de l’écriture dans Le Ravissement de Lol V. Stein, Écrire, et C’est tout.

Marie Moreau
EDEAGE/ Monde Anglophone/ Civilisation américaine, CREW

Marie Moreau a été allocataire monitrice et rédige un doctorat à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, où elle donne des cours de civilisation américaine dans l’UFR de Langues Etrangères Appliquées. Sa thèse, réalisée sous la direction de Jean-Michel Lacroix dans l’école doctorale EDEAGE au sein de l’équipe CREW, porte sur une comparaison de la famille aux Etats-Unis et au Canada.

Julien Mustin
ED 267, UMR 7172, Atelier de recherche sur l’intermédialité dans les arts du spectacle (ARIAS)

Julien Mustin est doctorant en Etudes Cinématographiques à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle (ED 267, « Arts et Medias « ). Il travaille sur le cinéma Underground américain, ainsi que sur le New Queer Cinema et est rattaché à l’UMR ARIAS – Atelier de recherche sur l’intermédialité et les arts du spectacle. Il est également membre du comité de rédaction de la revue Poli – Politique de l’Image et co-rédacteur en chef de la revue en ligne Poli Plus.

Pierre-Antoine Pellerin
EDEAGE / Monde anglophone/ Littérature américaine du XXè siècle

Agrégé d’anglais, Pierre-Antoine Pellerin est allocataire-moniteur à l’université Paris 3-Sorbonne Nouvelle où il enseigne la traduction et le théâtre américain. Il rédige actuellement une thèse de doctorat sur « l’imaginaire masculin dans la fiction autobiographique de Jack Kerouac » sous la direction de Marie-Christine Lemardeley. Ses recherches se concentrent sur le théâtre militant des années 1960 et sur les auteurs de la Beat Generation, ainsi que sur la représentation du genre dans les Etats-Unis de l’après-guerre, notamment au sein du projet innovant « Performing Straight White Masculinities ».

Gaëlle Philippe
ED 267, EA 1484, Communication, Information, Médias (CIM)

Doctorante en Sciences de l’Information et de la Communication à l’ED 267, à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Gaëlle Philippe prépare une thèse sous la direction de François Jost intitulée : « Le remake-actualisation : une norme de création universelle ? ». Rattaché au CIM / CEISME, elle est vacataire au sein du CEISME pour le projet financé par l’ANR « Qu’est ce que la création télévisuelle ? » dirigé par François Jost, ses recherches articulent un travail personnel axé sur la construction médiatique de l’objet « remake-actualisation » qu’il soit cinématographique ou télévisuel, à un cadre de réflexion à la fois plus global et plus spécifique sur les enjeux de la télévision.

Marie Pruvost-Delaspre
ED 267, IRCAV – EA 185

Marie Pruvost-Delaspre, est allocataire de recherche et est actuellement en deuxième année thèse à l’école doctorale Arts & médias de l’Université Paris 3, a commencé à travailler sur le cinéma d’animation dès son Master Cinéma & Audiovisuel. Elle a été accueillie dans le cadre d’un échange international à l’université Keio à Tokyo pour étudier l’histoire de l’industrie du dessin animé au Japon, sujet qui parcourt également sa thèse, sous la direction de Laurent Creton (IRCAV). Elle enseigne au département de Paris 3 et écrit également pour Les Cahiers du Cinéma.

Alexandra Tauvry
ED 514 (EDEAGE)/ Trinity College (Dublin)

Etudiante en littérature anglophone, Alexandra Tauvry est lectrice de français à Trinity College Dublin. Elle a obtenu un Master II en 2009 et commence une thèse de doctorat en poésie nord-irlandaise à la rentrée 2010. Elle travaille plus particulièrement sur le poète contemporain Paul Muldoon et a notamment participé à plusieurs colloques : « Has Paul Muldoon Given Up the Shannon for the Shenandoah? Linguistic Hotchpotch in Paul Muldoon’s Poetry  » (2009); « Trompe L’œil in Paul Muldoon’s Poetry: From Ekphrasis to Catharsis » (2009) et « Plan B : Diptych or polyptych? » (2010).

Marie Terrier
ED 514, EA 4398, Langues, textes, arts et cultures du monde anglophone (PRISMES)

Agrégée d’anglais, Marie Terrier commence une thèse à l’EDEAGE (ED 514), à l’université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle. Titulaire d’un contrat doctoral, elle donne également des cours à l’UFR d’anglais de Paris 3. Elle travaille sous la direction de Franck Lessay sur l’histoire des idées politiques et religieuses en Angleterre au sein du laboratoire PRISME (EA 4398). Ses recherches portent sur le parcours socialiste d’Annie Besant dans les années 1880. Elle s’intéresse tout particulièrement aux nombreux écrits publics d’Annie Besant : articles de journaux et opuscules qui se trouvent principalement dans des bibliothèques londoniennes.

Clémentine Tholas-Disset
Equipe OPA/CREW (Paris III / EA 4399)

Clémentine Tholas-Disset, chercheur associé à l’OPA/CREW (Paris 3 / EA 4399), est PRCE à l’UFR d’administration et d’échanges internationaux de l’UPEC et docteur en civilisation américaine. Elle a soutenu, à Paris 3, en 2010, une thèse intitulée Cinéma Muet et représentations des États-Unis : la mythification et l’universalisation de l’espace américain. Elle travaille sur l’utilisation du cinéma des premiers temps dans la phase d’américanisation des années 1910 et 1920 et sur la place du cinéma dans la propagande de la Grande Guerre.

Antoine Vegliante
ED 514, Littérature américaine (PRISMES)

Agrégé d’anglais, Antoine Vegliante est actuellement doctorant à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle en première année, sous la direction de Madame le Professeur Christine Savinel. Il enseigne en parallèle en lycée et à Paris 3. Ses recherches portent sur l’œuvre en prose et la poésie d’Herman Melville, particulièrement PierreThe Piazza TalesThe Confidence-Man et Battle-Pieces. Son mémoire de Master, réalisé également à Paris 3, sous la direction de Monsieur le Professeur Marc Porée, portait sur le simulacre et la fiction dans London Fields de Martin Amis.

Cécile Welker
ED 267, Médiation culturelle, IRCAV

Cécile Welker est doctorante en esthétique et sciences de l’art. Ses travaux de recherche se forment à la croisée de l’analyse esthétique des images et de leur mise en exposition, et portent un regard critique sur leurs mutations au regard des outils numériques. Elle enseigne à l’Université Sorbonne Nouvelle, et collabore avec l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs dans un programme de recherche sur l’émergence de l’image de synthèse en France. Son mémoire, Quand un média devient un médium, est publié en ligne sur le site de l’Observatoire Critique, étude des ressources numériques pour l’histoire de l’art, http://observatoire-critique.hypotheses.org/430.

Visuel revue traits dunion1

FacebookGoogle+TwitterPartager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *