Les auteurs du numéro 5

Auteurs du no. 5:

Giulio Boato, ED 267, LIRA
Giulio Boato est diplômé en études théâtrales sous la direc- tion du professeur M. Claudio Longhi à l’université de Venise (IUAV) et à l’Université de Bologne, et doctorant en 2ème année à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 sous la direc- tion du professeur Mme Josette Féral. Il rédige une thèse sur les processus de création dans le théâtre contemporain. Il s’occupe de mise en scène tant d’un point de vue théorique que pratique. En 2013, il fonde en Italie le collectif DOYOUDaDA ; il a écrit sur les démarches de Robert Lepage et Jan Fabre pour les revues Antropologia e Teatro (Bologna), Revista Brasileira de Estudos da Presença (Porto Alegre), Alfabeta2 (Roma), Agôn (Lyon). En 2014, il a réalisé le film documentaire Jan Fabre. Beyond the artist.

Hervé Charton, docteur
Ancien élève de l’École normale supérieure, Hervé Charton est docteur en études théâtrales de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 depuis 2013. Sa thèse portait sur la liberté dans l’improvisation théâtrale. Une publication est en cours. Chercheur ancré dans la pratique, il est également comédien, auteur, metteur en scène, pédagogue et improvisateur (théâtre, musique, danse). Il a fondé et dirige le Théâtre persistant, où il élabore une nouvelle méthode de création et de production théâtrales, pour un théâtre local, collectif, éthique et citoyen.

Marina De Castro, ED 267, UMR 7172 THALIM – ARIAS
Marina De Castro est doctorante en études théâtrales à l’École Doctorale Arts & Médias de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Sous la direction de Marie-Christine Autant-Mathieu elle travaille actuellement sur la quête spirituelle du metteur en scène polonais Jerzy Grotowski. Elle a entamé cette recherche dans la même Université, sous la direction de Georges Banu, en Master 1 et 2 Recherche en Études Théâtrales (2009-2011). Brésilienne, ayant obtenu au Brésil un diplôme d’état d’Architecte (2002), et un diplôme national supérieur professionnel de comédien (2008), elle réalise son doctorat en Études Théâtrales avec le financement du gouvernement brésilien (bourse Capes), et l’appui et collaboration de l’Institut Grotowski de Wroclaw, Pologne.

Fanny Dureysseix, ED 268, DILTEC
Doctorante au DILTEC, Fanny Dureysseix s’intéresse aux contextes africains. Sa recherche actuelle porte sur les questions de politiques éducatives et linguistiques en Angola, en particulier sur le rôle, les apports et les difficultés de la didactique des langues et des cultures.

Laura Guzmán, ED 268, DILTEC
Laura Guzmán est doctorante en sciences du langage au sein de l’ED 268. Sa recherche, sous la direction de Florence Mourlhon Dallies, porte sur l’expérience d’intégration linguistique et culturelle des étudiants et des professionnelles d’origine colombienne en situation de mobilité dans des pays francophones ainsi que sur le développement des programmes de formation en FOS en Colombie. Elle a été char- gée de cours en soutien linguistique pour non-francophones à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et elle y enseigne actuellement la méthodologie du travail universitaire en LEA et l’espagnol pour non-spécialistes.

Fazia Khaled, ED 514, PRISMES
Après avoir été reçue à l’agrégation d’anglais (option linguis- tique) en 2011, Fazia Khaled décide d’entreprendre une thèse qui porte sur la communication des émotions chez l’adulte et l’enfant, sous la direction du professeur Aliyah Morgenstern. Durant ses deux premières années de thèse, elle enseigne la grammaire et la linguistique anglaise à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Lors de sa 3ème année de thèse, elle a été accueillie à l’Université Trinity College Dublin en Irlande où elle a enseigné le français et participé au séminaire de recherche du laboratoire sur la multimodalité du département de linguistique.

Damien Marguet, ED 267, IRCAV
Damien Marguet est cinéaste, membre du Collectif Jeune Cinéma et animateur de la plateforme éditoriale À bras le corps. Il est par ailleurs chargé d’enseignement et doctorant en études cinématographiques à l’Université Sorbonne Nou- velle – Paris 3, et membre du groupe de recherche «Théâtres de la mémoire». Préparée sous la direction de Sylvie Rollet, sa thèse porte sur les relations texte-film et les problématiques de la traduction dans les cinématographies de Pier Paolo Pasolini, Danièle Huillet et Jean-Marie Straub, et Béla Tarr.

Morgane Maridet, ED 267, UMR 8070 CERLIS
Morgane Maridet est doctorante à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et au Cerlis, en Sociologie de la culture et de l’éducation, sous la direction de B. Péquignot. Sa thèse, en cours depuis 2011, porte sur le rapport à la lecture des étu- diants des classes préparatoires littéraires. Enseignante du- rant trois ans au sein de l’UFR Arts et Médias de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3, elle est aujourd’hui ATER en sociologie à l’Université de Lille 3 – Charles de Gaulle. Par ailleurs, elle est également co-fondatrice et présidente de l’association Réseau Interuniversitaire des Doctorants Enseignants, qui a pour objectif d’assister les doctorants débutant dans l’ensei- gnement dans le supérieur.

Nadège Mariotti, ESPÉ, Université de Lorraine, ED 267, IRCAV
Professeure-formatrice en Histoire à l’Université de Lorraine depuis 2002 (ESPÉ), elle forme les futurs enseignants dans le cadre du Master professionnel MEEF. Elle développe depuis plusieurs années des sessions de formation à la didactique de l’image. Doctorante à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 depuis 2012, ses recherches portent sur les représentations du monde du travail minier et sidérurgique à travers le geste technique dans les images animées de la fin du XIXe siècle à la fin des Trente Glorieuses.

FacebookGoogle+TwitterPartager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *